Pièges hydrauliques

Description

Les pièges hydrauliques sont utilisés afin de prévenir ou de réduire l'étendue d'une contamination dissoute. Il y a deux types de pièges hydrauliques: les stations de pompage pour modifier le gradient hydraulique et l'installation de tranchées ou de drains pour intercepter une contamination dissoute.

Station de pompage

Le rôle des stations de pompage est de modifier le gradient hydraulique afin de ralentir ou d'arrêter la migration d'un panache de contamination. On doit traiter l'eau de pompage ou en disposer dans un endroit approprié.

Tranchées et drains

Un système de tranchées ou de drains est installé dans le cas d'une contamination peu profonde des eaux souterraines ou dans le cas d'une situation d'urgence, lorsque le panache de contamination se dirige vers un récepteur environnemental. Les tranchées ou les drains peuvent être installés en amont de la contamination, pour prévenir l'écoulement des eaux souterraines non contaminées vers une zone contaminée. Les tranchées ou les drains peuvent aussi être installés en aval de la contamination, pour éviter qu'un panache de contamination se décharge dans une zone non contaminée. L'eau accumulée dans les tranchées ou dans les systèmes de drainage est pompée et envoyée à une station de traitement ou déversée dans un endroit approprié.

Lien Internet:



Analyses recommandées dans le cadre d’une caractérisation détaillée

Analyses chimiques

Analyses physiques

  • L'analyse granulométrique  
  • La présence des liquides en phase non aqueuse (légers ou denses)  

Essais recommandés dans le cadre d’une caractérisation détaillée

Essais Hydrogéologique

  • Essai de perméabilité  
  • Essai de pompage  
  • Essais avec traceur 

Autre information recommandée pour une caractérisation détaillée

Phase II

  • La profondeur et l'étendue de la contamination  
  • La présence de récepteurs  Note de bas de page2

Phase III

  • La stratigraphie du sol  
  • La connaissance détaillée de la géologie et de l'hydrogéologie   Note de bas de page3
  • La détermination des voies préférentielles de migration des contaminants  
  • Vérifier s'il s'agit d'un aquifère captif  
  • Une modélisation hydrogéologique  

Applications

  • S'applique à la contamination dissoute afin de prévenir ou de réduire l'étendue d'un panache de contamination
  • Solution provisoire avant ou durant la restauration d'un site contaminé

Type de traitement

  • S’applique In situ
  • Ne s’applique pas Ex situ
  • Ne s’applique pas Biologique
  • Ne s’applique pas Chimique
  • S’applique Contamination dissoute
  • Ne s’applique pas Contamination résiduelle
  • S’applique Contrôle
  • Ne s’applique pas Phase libre
  • S’applique Physique
  • Ne s’applique pas Résorption
  • Ne s’applique pas Thermique

État de la technologie

  • Ne s’applique pasDémonstration
  • S’appliqueCommercialisation

Contaminants ciblés

S'applique BPC

S'applique Chlorobenzène

S'applique Composés inorganiques non métalliques

S'applique Composés phénoliques

S'applique Explosifs

         S'applique Hydrocarbures aliphatiques chlorés

S'applique Hydrocarbures aromatiques monocycliques

S'applique Hydrocarbures aromatiques polycycliques

S'applique Hydrocarbures pétroliers

S'applique Métaux

S'applique Pesticides

S'applique   S'applique    Avec restrictions   Avec restrictions    Ne s'applique pas   Ne s'applique pas

Remarques:

Cette technique de confinement est non spécifique et s'applique à tous les types de contaminants en phase dissoute.




Durée du traitement

  • S’applique< 1
  • S’applique1 à 3 ans
  • S’applique3 à 5 ans
  • S’applique> 5 ans


Produits secondaires ou métabolites

Les pièges hydrauliques sont des procédés de confinement qui ne détruisent ni ne transforment les contaminants. Il n'y a pas de production de produits secondaires.



Limitations de la technologie

  • Ne s'applique pas à toutes les aquifères
  • les conditions hydrogéologiques peuvent changer en cours de pompage (ex : changement saisonner) ce qui peut parfois nécessiter l'installation d'un nouveau système de confinement ou la modification de celui en place
  • permet le contrôle et/ou le confinement mais rarement la réhabilitation
  • le système de confinement avec des tranchés ou des drains ne s'applique plus difficilement lorsque la contamination est située à plus de 10 m sous la surface du sol
  • des vapeurs ou des gaz peuvent s'échapper d'un système de confinement avec tranché à ciel ouvert. Le creusage de tranchées nécessite des mesures de sécurité supplémentaire afin de prévenir des accidents pour les humains ou pour la faune


Technologies complémentaires améliorant l’efficacité du traitement

  • La fracturation pneumatique


Traitements secondaires requis

Le traitement des eaux de pompages contaminées est nécessaire et de nombreuses technologies de traitements ex situ des eaux peuvent être utilisées.



Exemples d'application

Les sites suivants fournissent des exemples d'applications:



Performance

La performance du système de pièges hydrauliques dépend des conditions hydrogéologiques du site contaminé. Un système de pièges hydraulique bien adapté et installé adéquatement sur un site contaminé est efficace pour contenir une contamination sur une courte durée ainsi que sur une longue période de temps.



Références


Fiche rédigée par: 

Josée Thibodeau, M.Sc
Conseil national de recherches


Vérificateur externe: 

André Pesant Eng
TechnoRem Inc.


Dernière mise à jour par :

Jennifer Holdner, M.Sc.
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada


Date de mise à jour:

4/30/2014



Note de bas de page

Retour à la référence de la note de bas de page1 La concentration des contaminants : dans les phases adsorbée, dissoute ou libre.

Retour à la référence de la note de bas de page2 La présence de récepteurs potentiels, la présence d'infrastructures de surface et souterraines et le risque de migration hors site.

Retour à la référence de la note de bas de page3 La connaissance détaillée de la géologie et de l'hydrogéologie incluent: la direction d'écoulement des eaux souterraines, la conductivité hydraulique, les fluctuations saisonnières, le gradient hydraulique, etc.